Quand et comment présenter le kit d’articulation ?

Quand et comment présenter la marionnette Lippo ?

  • J’utilise la marionnette Lippo dès le bilan orthophonique, lors de la restitution des résultats, pour montrer et expliquer aux patients et aux familles les positions des organes phonateurs et les mouvements articulatoires incorrects produits par le patient VS les positions des organes phonateurs et mouvements articulatoires à acquérir.
    • Cela permet une meilleure compréhension/visualisation de l’articulation et du trouble d’articulation, un intérêt et le début de l’accompagnement parental.
    • Je trouve cela plus simple et plus efficace d’expliquer grâce à un outil qui permet de bien visualiser, en plus des explications orales et/ou des illustrations de bouches articulant les sons.

  • Je la présente le plus simplement et le plus naturellement possible !
    • Par exemple : « Voici Lippo/Hippo/Popo/Bidule (comme vous le sentez !), c’est un hippopotame qui va t’aider à mieux parler en te montrant comment faire ! »
    • Et aux parents : « C’est un outil pour aider à bien voir/comprendre comment articuler les sons« .

 

  • J’utilise Lippo tout au long de la rééducation ! Je le manipule, le patient le manipule ! Au fil de la rééducation, je peux par exemple :
    • juste monter la langue de Lippo derrière les dents au cours d’un exercice pour rappeler l’articulation du [t] que le patient remplacerait par [k] : cette étape est intéressante, elle correspond au geste que l’orthophoniste fait pour rappel ou pour que le patient se rende compte de son erreur (geste Borel-Maisonny ou index levé pour interpeler, phonème correct produit ou mot d’interpellation « Attention ! », etc., que l’on peut ajouter en plus de Lippo)
    • je manipule Lippo : le patient doit désigner la bonne illustration articulatoire de Lippo parmi plusieurs illustrations ;
    • le patient manipule Lippo (étape importante !) et je désigne la bonne illustration articulatoire parmi plusieurs illustrations ;

 

Quand et comment présenter le livre « Pour en finir avec les troubles d’articulation » ? 

  • Vous trouverez une liste de conseils adressés aux orthophonistes et une liste de conseils adressés à la famille au début du livre !

 

P1130424

 

  • Dès la fin du bilan, quand on décide ensemble d’une rééducation orthophonique, j’explique l’importance de l’accompagnement parental, l’intérêt du support classeur et l’importance de l’entraînement à la maison (pour mieux articuler, il faut s’entraîner !).

  • J’imprime et donne dès le début de la rééducation les fiches des conseils généraux pour bien s’entraîner à la maison (cf. au début du livre) : cette étape est importante !

P1130431

⇒ Il y a des conseils nécessaires qui peuvent être évidents pour l’orthophoniste, mais pas forcément pour les familles (J’ai entendu des : « On s’est entraînés dans la voiture/qu’avec sa sœur sans moi/il s’entraîne tout seul…« ). Ces conseils permettent d’expliquer, de poser un cadre et un contexte propice (j’insiste notamment sur l’aspect ludique à ajouter et comment, sur la bienveillance… La répétition à la maison, ce n’est pas : « allez, répète ! ») pour une rééducation la plus efficace possible !

⇒ Il est important également d’adapter dès le début ces conseils, d’inviter à réfléchir dès le début aux conditions de l’entraînement (heures où l’enfant et la famille sont disponibles, avec quel adulte, …).

Une autre étape importante : revenir sur la façon dont s’est passée l’entraînement et ajuster/réadapter les conseils selon le vécu et les ressentis de la famille et du patient.

⇒  Ne pas hésiter à revenir sur cette étape quand vous sentez des difficultés par rapport à l’entraînement à la maison ou en cas de changement (rythme, vie familiale, …).

  • Quand je commence à travailler le phonème isolé atteint, j’imprime et donne les photocopies des illustrations du bruit référent, de l’articulation (en grand et/ou en petit format – cf. dans le dernier chapitre « Atelier découpage« ) ainsi que les descriptions écrites des positions des organes phonateurs et des mouvements articulatoires.

 

  • Je donne les photocopies des exercices au fur et à mesure, sans respecter exactement l’ordre des exercices mais en respectant les capacités du patient (je reste toujours dans sa zone proximale de développement en ajoutant une difficulté au fur et à mesure). En revanche, pour tous les patients, il est préférable d’éviter les phonèmes perturbateurs, de travailler les sons proches/phonèmes perturbateurs atteints chacun leur tour, sans opposition, et de proposer les phonèmes perturbateurs seulement une fois que tous les sons proches sont acquis et stables.

115620576

⇒ Pensez à accompagner déjà la famille : sélectionnez et mettez en évidence ce que le patient a réussi en séance de rééducation et ce qu’il peut entraîner à la maison (vous pouvez entourer/mettre du fluo pour sélectionner les syllabes/mots/phrases, …).

Demandez aux familles de noter ce qu’ils observent durant l’entraînement (difficultés par rapport au contexte de l’entraînement, difficultés techniques, questions, …).

  • La semaine suivante, un retour sur l’entraînement est nécessaire : a-t-il été fait (sans juger, mais vous pouvez réexpliquer l’importance de la régularité) ? Comment s’est-il passé ? Qu’est-ce qui a été facile/difficile ? Reprenez les notes d’observation de la famille pour faire le point ensemble et réexpliquer, ajuster, proposer d’autres exercices, …

  • Vous pouvez vérifier ensuite durant la séance et réajusterez/reconseillerez selon vos observations.

  • J’utilise notamment le livre tout au long de la rééducation !

 

 

Et vous, comment le présentez-vous ?

Est-il bien accueilli ? Voyez-vous les mêmes regards surpris, amusés, attentifs que ceux que je vois ?

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s